Social

Follow us

FOOD MEETS HOPE OUVRE LE 50 BEST RECOVERY SUMMIT

FOOD MEETS HOPE OUVRE LE 50 BEST RECOVERY SUMMIT

The World's 50 Best Recovery Summit a donné son coup d’envoi le 13 octobre avec l’événement Food Meets Hope présenté par S.Pellegrino.

Partenaire de longue date de The World’s 50 Best Restaurants et co-fondateur du programme 50 Best for Recovery, S.Pellegrino a ouvert cette convention virtuelle de trois jours visant à explorer le chemin de la reprise pour le secteur de la restauration.

L’événement Food Meets Hope a développé trois thématiques : la reprise, l’intégration et l’évolution.

Le volet « reprise » a mis en vedette plusieurs restaurateurs ayant reçu des subventions dans le cadre des enchères World’s 50 Best Bid for Recovery

Lors de la section « intégration », les participants ont pu entendre le témoignage passionnant du chef afro-américain Erick Williams, aux commandes du restaurant Virtue à Chicago, qui a parlé de la diversité des styles de cuisine à travers les sept continents, et de la restauratrice mexicano-américaine Daniela Soto-Innes. « Cette période que nous traversons m’a fait réaliser que la cuisine et la restauration sont comme une forme évolutive de l’art. C’est pourquoi il est pour moi si important que les personnes qui travaillent à mes côtés puissent se sentir libres d’être elles-mêmes », a déclaré la lauréate du prix The World’s Best Female Chef 2019. Ivan Brehm, chercheur en gastronomie et chef du Nouri, à Singapour, a ensuite prôné de nouvelles perspectives en matière d’identité en exposant son concept de « cuisine à la croisée des chemins ».

La thématique « évolution » a permis de réfléchir à comment parvenir à un modèle de restaurant plus durable et plus viable. Julia Colagreco de l’établissement Mirazur, à Menton, a tout d’abord souligné l’importance de consommer des produits locaux, une idée développée par Tim Raue du Restaurant Tim Raue, à Berlin, qui a renchéri en affirmant : « il est absolument indispensable pour l’avenir que nous soyons durables ; nous devons prendre conscience que nous sommes une famille et que nous ne pouvons pas faire marche arrière ». Richard Ekkebus du restaurant Amber, à Hong Kong, a confirmé que la durabilité et l’inclusion sociale sont les valeurs du futur, tandis que Dominique Crenn de l’Atelier Crenn, à San Francisco, a cherché à voir le bon côté de la crise, en affirmant : « Peut-être avions-nous tous besoin de traverser ces moments pour en venir à nous serrer les coudes et à améliorer les choses pour l’avenir. »

 

Au cours de la convention, S.Pellegrino a également présenté une série d’interviews live quotidiennes sur Instagram donnant la parole à de grands chefs. Bjorn Frantzén, chef des restaurants Frantzén à Stockholm et Zén à Singapour, a donné le coup d’envoi à la série en livrant son expérience en tant que chef de restaurants établis dans différents continents. Le lendemain, May Chow, chef des restaurants Little Bao à Hong Kong et à Bangkok a expliqué ce que signifie gérer un concept de restauration casual en période de pandémie. Enfin, Daniel Humm du Eleven Madison Park à NYC a donné sa vision personnelle de la reprise.

Découvrez les autres mesures prises par S.Pellegrino pour aider les restaurants à traverser la crise actuelle et à reconstruire l’industrie avec le hashtag #SupportRestaurants.

Up

View in portrait mode.